Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Sep

Lettre de l'A.M.L.T

Publié par ben

Au printemps 2007,des confréres se retrouvaient amicalement pour discuter de différents thémes conçernant l'activité médicale privée.
Un constat des lieux incitait à agir contre l'isolement que vivait le praticien privé , isolement tant vis-à-vis de ses confréres privés,parfois de la même ville , que ceux du secteur public.
L'acte médical précisement se nourrit de la richesse de l'information ,de la formation et de l'ensemble des relations que tisse le praticien avec son environnement.
Aussi ,la nécessité de créer un cadre de concertation ,de reflexion et d'action appelait à l'organisation d'une Association des Médecins Libéraux de la wilaya de Tipasa.
En fait l'idée d'association a de tout temps existé.Le corp médical algérien en a connu plusieures formules,selon les périodes.Ainsi,au lendemain de l'indépendance,la tâche énorme qui incombait aux quelques deux cent praticiens nationaux,tant en matière de soins qu'en matière de formation ,n'a permis que la création de quelques sociétés  savantes .Il faudra attendre l'été 1971 pour voir la naissance de la première organisation du corps médical,l'U.M.A. Celle-ci,union professionnelle regroupant tous les corps de métier (Médecins ,Pharmaviens ,chirurgiens dentistes ), tous les modes d'exercice (hospitalo universitaire,santé pubique,privés et para public),structurée au niveau wilayal et national.Cette organisation avait un rôle polymorphe,à la fois syndical,scientifique ,déontologique et politique en tant qu' union professionnelle sous l'égide de FLN,unique formule d'organisation à l'époque.
Elle aura une durée de vie de dix sept ans .
L'après 88 connaitra un autre mode d'organisation du monde médical.De nombreuses associations naitront en fonction du statut du praticien (association de professeurs,maitre assistants..,association de specialistes santé publique,généralistes santé publique).Les médecins privés n'ont réussi à s'organiser en association que dans quelques wilayas.
En ce qui concerne notre wilaya à tous ,deux tentatives:
 *la première,en 1989 et qui restera au stade de tentative
 *la seconde,organisation des Médecins de la daira de Bou Ismail connaitra beaucoup d'activités,organisera des journées de F.M.C ,aidera de nombreux confréres en difficulté,mais devra évoluer vers une dissolution dans une organisation de wilaya .
Voilà en traits succints comment le corps s'est organisé durant les quarantes dernières années .
A noter que parallelement aux associations,la deontologie sera légalisée par la loi N°92-276 du 06/07/1992 qui met en place un conseil et un code de déontologie .
Ceci étant,et après ce laborieux,nécessaire et probablement utile tour d'horizon,revenons à notre printemps 2007.
Des confréres ont donc oeuvré à l'organisation de l'Assemblée Constitutive de l'Association,aidés et encouragés en cela par la wilaya et la D.S.P. Cette AG se tiendra le 01 mars 2007 à Tipasa regroupant 70 praticiens.Elle a permis:
  *Adoption des statuts de l'association après lecture ,discussion et enrichissement d'un projet proposé  à l'AG
  *Election des comités de wilaya.
Depuis,le comité de wilaya exerce ses missions conformement aux recommandations de l'AG.
Ainsi des journées de FMC ont été oganisées,d'autres activités sont programmées en attendant l'agrément déposé auprés de la wilaya.
Le 01 septembre 2008 le comité a tenu une réunion d'évaluation de ses activités et procédé à l'élaboration du programme d'action de l'année.
Au terme e cette lettre,rappelons les différentes missions de l'association:
                     *Information
                     *F.M.C.
                     *Création de relations 
                                      -entre confréres privés
                                      -entre confréres de santé publique
                                      -avec les pouvoirs publics
                     *Participation à toute activité de santé publique organisée par la wilaya.
Ces différentes missions léveront l'isolement actuel du praticien et permettront un enrichissement certain de ses activités car l'activité médicale,et ce sera notre conclusion,nécessite chaque jour davantage de rigueur.Rigueur morale en ce qu'elle implique de respect des valeurs de l'éthique et la déontologie,rigueur scientifique en ce qu'elle conforte le droit du malade au savoir du praticien.

En conclusion,le comité de l'A.M.L.T. ,tout en remerciant l'ensemble des praticiens pour la confiance qu'ils ont placé enlui,se tient de façon permanente à l'écoute de toute proposition visant à organiser l'action de l'association et souhaite plein succés à l'activité de l'ensemble de ses confréres
.



                  Pour le comité , Docteur Farouk LEBRES  doyen des médecins de Tipasa

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog des médecins libéraux de Tipasa