Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Sep

Circoncisions et petite chirurgie au cabinet

Publié par ben  - Catégories :  #Deontologie

circoncision-1.jpg

CIRCONCISIONS ET PETITES CHIRURGIES AU CABINET.

QUE FAIRE ???

 LA QUESTION RESTE POSEE : QUE FAIRE DEVANT UN PATIENT QUI SE PRESENTE A VOTRE CABINET ET QUI NECESSITE UN GESTE CHIRURGICAL SOUS ANESTHESIE LOCALE (CIRCONCISION, KYSTE..) ?

 SUR LE PLAN LEGAL, UN ARRETE NOUS A ETE PRESENTE IL Y A QUELQUES ANNEES, STIPULANT QU’AUCUN GESTE CHIRURGICAL (ANESTHESIE LOCALE OU GENERALE) NE POUVAIT ETRE EFFECTUE AU CABINET.

 SUR LE PLAN ORDINAL, LE MEDECIN RESTE LE SEUL RESPONSABLE DE SES ACTES.

 SUR LE PLAN PRATIQUE , VOUS ETES TOUS CONFRONTES , MEDECINS GENERALISTES ET SPECIALISTES , A UN MOMENT OU UN AUTRE A RECEVOIR DANS VOS CABINETS DES PATIENTS AUX BUDGETS TRES LIMITES NECESSITANT  UN ACTE CHIRURGICAL , DONT LES R D V AU NIVEAU DES STRUCTURES PUBLIQUES SONT LOINTAINS. CE GESTE CHIRURGICAL.  PETIT, AUX YEUX DU PATIENT, QUAND IL EST PRATIQUE DANS UNE CLINIQUE PRIVEE SE TROUVE ETRE ONEREUX, LE CABINET RESTE LA DERNIERE ALTERNATIVE.
MAIS QUI PAYERA LES POTS CASSES EN CAS DACCIDENTS OU COMPLICATIONS.. (CHOC VAGUAL, CHOC ANAPHYLACTIQUE, HEMORRAGIES.) , ETES-VOUS EQUIPES POUR CE TYPE DACCIDENT : SOURCE D’OXYGENE, ADRENALINE ... ?  *OBLIGATIONS DE MOYENS.
ACCEPTERIEZ VOUS DEN ASSUMER LES RISQUES ?

 LES MEDIAS ONT RAPPORTES UN FAIT QUI SEST DEROULE A BORDJ BOU ARRERRIDJ IL YA QUELQUES JOURS OU LA CIRCONCISION DUN NOUVEAU NE DANS UN CABINET PRIVE SEST COMPLIQUEE PAR UNE HEMORRAGIE ET DECES DE CE DERNIER 24 H APRES ; A QUI LA FAUTE ?
PARADOXALEMENT LES CHIRURGIENS DENTISTES PRATIQUENT DES GESTES SOUS ANESTHESIE LOCALE PLUSIEURS FOIS PAR JOUR (EXTRACTIONS DENTAIRES, PETITES CHIRURGIE..), SONT ILS MIEUX EQUIPES OU MIEUX PREPARES QUE LES MEDECINS POUR CE TYPE DACCIDENTS ?
Y A-T-IL UN VIDE JURIDIQUE ? LA QUESTION SE POSE VRAIMENT : QUE DOIT ON FAIRE ?

  Dr ABBAD  Yacine ,Chirurgie Maxillo faciale ,exercice libéral  Koléa

Commenter cet article

Dr BENBRAHAM 29/09/2008 19:32

Par souci de rigueur je rapporte le texte de l'instruction N°6 MSPRH/MIN du 05 Jui 2006 relative à la prise en charge des circoncisions.Le texte a pour vertu d'interdire l'organisation de circoncisions pratiquées en dehors des structures hospitaliéres qui ont eu des conséquences graves sur les enfants.  Sur ce plan le code de déontologie est clair "L'exercice de la médecine foraine est interdit" .Certains médecins avaient réagi à cette parodie de la générosité utilisée par certaines officines politiques ou pseudo associatives  pour redorer leurs blasons avec la complicité de certains de nos confréres ,qui par naiveté,servaient tels les arracheurs de dents,de boufon du roi.J'ai souvenance de ces parties ghaita dans des salles de fêtes en piteux état dans un brouhaha infernal,histerique, de youyous et de cris des enfants.....Le texte :"Toute circoncision doit être prise en charge dans un établissement Public ou Privé,où doivent être réunies toutes les conditions de Sécurité pour la réussite de cet acte chirurgical qui doit être pratiqué par un CHIRuRGIEN"A ce stade ,les conditions de sécurité sont établies :à savoir le lieu d'exercice art 14 du code,les conditions de sécurité donc l'obligaton des moyens art 14,et enfin la compétence art 16Le probléme qui n'est pas abordé par le texte est à mon avis est le suivant:"Un médecin généraliste ou spécialite non chirurgien peut -il dans son cabinet effectuer un geste chirugical même s'il réunit toutes les conditions de sécurité?"cela était possible il y a 20 ans ;la demande de soins était importante et le nombre de soignants réduits et de ce fait nous fréquentions très peu les tribunaux.La Compétence est un élément important dans la compréhension de la situation.Il est d'usage de rencontrer sur nos pancartes à l'entrée de nos cabinets "Petite Chirurgie";'l'adjectif ne réduit en rien votre responsabilité.Il n'ya pas de grande et de petite chirurgie ,le risque est le même.La carence est dans le fait que le ministére qui interdit à tour de bras ne met pas enplace une structure de FMC obligatoire surtout pour les médecins libéraux  afin de leur pemettre d'acquerir des compétences reconnues et sanctionnées par des diplomes pour pouvoir prendre en charge de manière correcte leurs patients .Pour le moment seuls les laboratoires pharmaceutiques devant le vide juridique organise des journées de Promotion Médicale Continue dédiée medicament.Mes jeunes collégues fraichement diplomés me juraient que ,du fait d'un pléthore d'étudiants,l'occasion d'effectuer un geste patique durant leurs stages ne leur a pas été donné.Ce jeune confrére peut il se targuer de faire tous les gestes de chirurgie de ville car il a son diplome de médecin en pôche?Existe t il des instances d'évaluation de  connaissances et de nos compétences après l'obtention du diplome de médecin?Pour revenir au texte du MSPRH ,il énoce les mesures de précaution:*S'assure qu'il n y a pas de contre indications médicales préalabls*S'assurer que les coditions d'hygiene et de sécurité sont réunies*Uiliser une boite d'instrument ,des gants et un champs opératoire sterile par enfant *Assurer le suivi de l'enfant circoncis jusquà cicatisation compléte (notion de continuité de soins sur le plan déontologique)*Ne pas utiliser de thermocauthere ou bistouri electriqueDonc le texte se limite à énumerer les conditions de faisabilité du geste(les préalables)  sans aborder les accidents post geste qui sont du ressort de la justice et du conseil de l'orde.Et cela peut faire le sujet d'un débat entre confréres et juristes art13:"le médecin,le chirurgien dentiste est responsable de chacun de ses actes profesionnels "art16:"Le médecin,le chirurgien dentiste est habilté à pratiquer tos les actes de diagnostic,de prévenion et de traitemnt.Le médecin,le chirurgien dentiste ne doit pas,sauf circontances exceptionnelles,entreprendre ou poursuivre des soins ni formuler des pescriptions dans des domaines qui dépassent ses compétences et ses possibilités"

Archives

À propos

Blog des médecins libéraux de Tipasa