Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Mar

Installation du conseil national de l'Ordre

Publié par benbraham  - Catégories :  #Deontologie

LE Dr BERKANI RÉÉLU AU CONSEIL DE L’ORDRE ET DE DÉONTOLOGIE MÉDICALE

 «Nous appelons à un débat national sur la santé»

Le Conseil de l’ordre et de déontologie médicale a procédé, jeudi à l’INSP d’El-Biar, à l’installation du nouveau bureau issu de la dernière assemblée générale tenue il y a un mois. Ce n’est que jeudi que l’installation du président du conseil a été effective.

Rosa Mansouri - Alger (Le Soir 28 03 2009) - La confiance a été renouvelée au Dr Mohamed Berkani Bekkat, à la tête de cette institution depuis deux ans. Lors d’une conférence de presse, animée en marge de cette assemblée, le nouveau président a tenté de brosser un tableau sur ses deux années passées au sein de cette institution, relevant en priorité le manque de confiance et de coopération des pouvoirs publics et des tribunaux à l’endroit du conseil. «J’ai l’impression qu’on a peur de nous. Pourtant nous sommes une institution de l’Etat», dit-il. Le manque de confiance vient également du citoyen qui, généralement préfère s’adresser directement à la justice plutôt que de saisir le conseil, dans les cas d’erreurs médicales et de litiges avec les médecins. Entre 2006 et 2008, le conseil a reçu seulement 500 plaintes émanant de citoyens et qui concernent, dans la plupart du temps, des litiges et des erreurs négligeables. 50 affaires sont par ailleurs définitivement traitées et les autres en cours. Fraîchement réélu, le Dr Berkani a plaidé pour «la dépénalisation de l’erreur médicale» qui, selon lui, ne doit pas être confondue avec la faute médicale qui, elle n’est pas excusable. Il affirme que 23 fautes médicales sont énumérées et décrétées par le code de déontologie médicale. «La justice, avant d’enrôler une affaire concernant un médecin, devrait demander l’avis du conseil, pour une meilleure coopération et une justice équitable», a soutenu le conférencier, expliquant sa démarche par le fait que beaucoup d’affaires signalées à la justice ne relèvent pas du pénal et que, peut-être, une simple conciliation suffirait pour régler le litige. Evoquant, par ailleurs, l’acte médical, le Dr Berkani appelle les autorités chargées du secteur à ouvrir un débat national sur la santé ou des assises nationales pour évaluer la situation actuelle du secteur, au milieu des réformes, et ce, avec la participation de l’ensemble des partenaires susceptibles d’avancer une réflexion et une contribution de qualité pour l’évolution du secteur. A titre d’exemple, les textes de loi sur la protection sanitaire datent de 1985 et leur révision n’est pas encore effective. La contractualisation ne connaît pas de concrétisation sur le terrain et le générique peine à trouver sa place dans le mode de consommation des médicaments par les malades. Autant de questions qui nécessitent des réponses et des actions fiables. Prenant le relais lors des questions-réponses, le vice-président du conseil, Dr Kaceb est revenu sur le problème des études médicales qui, selon lui, dépendent exclusivement et uniquement des instituts d’études médicales et le fait que toute les formations continues qui se déroulent en dehors de ces écoles nationales, ne sont pas reconnues par le Conseil de l’ordre et de déontologie médicale, comme par exemple les formations suivies par des médecins généralistes en échographie et radiologie. «Ces spécialités sont considérées illégales par notre institution», dit-il. à propos des diplômes, le président du conseil a rappelé l’affaire en justice qui oppose la journaliste d’ El Watan Salima Tlemçani à un médecin charlatan. «Nous avons été saisis par la justice dans cette affaire. Et nous allons témoigner», souligne le Dr Berkani, et d’ajouter que le médecin en question n’est pas inscrit sur le registre du conseil et que son travail est illégal. «Nous lui avons adressé deux convocations et il ne s’est jamais présenté. Donc, pour nous, il n’est pas médecin en exercice », confirme-t-il.

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog des médecins libéraux de Tipasa